Entry tsileondroaho
Part of speech noun
Explanations in French  [Betsileo, Bezanozano, Merina, Tanala] (de roaho, impératif de roaka : qu'il faut expulser, faire sortir ; et tsileo : insupportable ; irrésistible) (on trouve souvent des graphies erronées telles que : tsileondroahao, tsileondrohaho, tsileoniroaho, etc.). Nom de plusieurs Apiaceae médicinales :
¶ (1) Phellolophium madagascariense Baker (Apiaceae). Grande plante herbacée des terrains frais, marécageux, à odeur forte. Le pharmacien Rakotoarisoa d'Ambositra en a tiré une essence riche en phellandrène. On lui attribue de grandes vertus médicinales : complications des accouchements et leur prévention, diverses maladies des enfants, douleurs intestinales, toux rebelles, etc. Mais c'est aussi une plante magique considérée comme capable de neutraliser les ody ratsy (sortilèges, empoisonnements) ; comme famono-ody, c'est-à-dire capable de faire changer un sort néfaste, etc. De ce fait, on l'utilisait souvent dans le traitement de maladies que les Malgaches eux-mêmes considèrent comme incurables : lèpre, épilepsie, etc. comme une sorte de dernier recours (le plus souvent en bains de vapeurs). Cette plante était aussi l'un des ingrédients ajoutés aux os verts pour être distillés avec eux afin d'obtenir la ranomena ou «Eau rouge » préparation très populaire et à laquelle on prête aussi de très grandes vertus. Encore appelé tsitongotramboabe.
¶ (2) Carum angelicaefolium Baker (Apiaceae), surtout localisée sur les montagnes de l'Ankaratra et dans le Vakinankaratra. On lui prête des propriétés analogues à la précédente.
¶ (3) Peucedanum bojerianum Baker (Apiaceae) (que Grandidier rapproche de Peucedanum capense Sond.) est plus spécialement vanté comme contrepoison. C'est pourquoi on l'appelle souvent famonody. [Boiteau 1997]
Vocabulary 

Updated on 2020/07/31